baniere du site

LES PIÈCES 

The Moebius Strip (2001)

Présentation

Création le 8 mai 2001, Théâtre de la Ville Les Abbesses, Paris (France)
Reprise le 3 août 2007, Teatro San Francisco, Pachuca (Mexique)

60 minutes

Chorégraphie Gilles Jobin
Musique Franz Treichler
Danseurs Tamara Bacci ou Susana Panadès Diaz, Jean-Pierre Bonomo, Marie-Caroline Hominal, Isabelle Rigat, Rudi Van Der Merwe
Lumière Daniel Demont
Son Clive Jenkins

Production Parano Fondation, Lausanne (CH) et 36 Gazelles, London (UK)
Co-production Arsenic Lausanne, (CH) - Théâtre de la Ville, Paris (F) - Music Biennale, Zagreb (HR) - Espace Pier Paolo Pasolini, Valenciennes (F) - Zuercher Theater Spektakel, Zurich (CH).
Soutiens Pro Helvetia Fondation suisse pour la culture, Loterie Romande, Ville de Lausanne, London Arts, SSA, Fondation Stanley Thomas Johnson, Canton de Vaud.

Gilles Jobin bénéficie d’une convention de soutien conjoint pour la période 2007-2009 de la Ville de Genève, du Canton de Genève et de Pro Helvetia
Gilles Jobin est artiste associé à Bonlieu Scène nationale, Annecy



C’est dans le dessin géométrique que The Moebius Strip, première pièce emblématique de Gilles Jobin, trouve son origine. Le chorégraphe souligne systématiquement l’horizontalité de son support, à partir d’une grille au sol, en tant qu’élément essentiel de son travail.

The Moebius Strip se réfère à l’anneau de Moebius* comme métaphore du mouvement continu, comme suggestion de l’infini. Le mouvement vient littéralement du plateau, la surface du plateau impose une direction aux danseurs. C’est à partir de l’espace équilibré et sans hiérarchie que le mouvement s’organise.

Une création qui n’est pas sans rappeler les compositions de son père, le peintre Arthur Jobin, qui oscillent entre rigueur géométrique et vibration intense des couleurs juxtaposées. « Sur le plateau envisagé comme une toile blanche, les corps sont jetés telles des tâches de couleurs, malaxées en aplats et rythmés par les teintes des vêtements » (Rosita Boisseau)



How to make a moebius strip :
1. Take a strip of paper.
2. Give it a half twist (turn one end over).
3. Tape the ends together.


*La “ Bande de Moebius” est l’expression par laquelle on désigne une figure géométrique obtenue en collant l’une sur l’autre les extrémités d’une bande de papier ayant auparavant été torsadée une seule fois. La bande de Moebius n’a donc qu’un côté et qu’une face : on dit qu’elle représente le mouvement sans fin.