La Compagnie Gilles Jobin

Fondée en 1995, la Cie Gilles Jobin crée plus d’une vingtaine de projets chorégraphiques dont certains deviendront des références sur la scène mondiale. Outre ses propres productions, Gilles Jobin fait de sa compagnie et des Studios44 un lieu pionnier pour la formation professionnelle du danseur, la reconnaissance de la danse contemporaine en Suisse et la stimulation d’échanges internationaux à travers de nombreuses initiatives. En 2012, Gilles Jobin devient le premier chorégraphe résident au CERN et en 2015 il reçoit le Grand Prix Suisse de Danse décerné par l’Office Fédéral de la Culture. 

Avec la création de VR_I en 2017, le premier spectacle de danse contemporaine en réalité virtuelle immersive, la Compagnie confirme son orientation digitale. Doublement primée au Festival du Nouveau Cinéma de Montréal, cette installation en réalité virtuelle immersive sera présentée dans une cinquantaine de lieux en Amérique, en Asie et en Europe. Dès 2019, la Compagnie imagine son studio de Genève comme un espace dédié à la capture de mouvement, à la recherche et à la production de contenus digitaux du point de vue des arts scéniques. L’équipe est constituée d’un groupe solide d’artistes digitaux et de danseurs et danseuses aguerris aux enjeux de la capture de mouvement. Ils et elles inventent en direct un système de production innovant, un modèle pour une compagnie de danse contemporaine digitale.

De manière plus générale, la Compagnie Gilles Jobin propose une réflexion sur les outils digitaux du point de vue des arts vivants. L’objectif étant de créer à Genève un pôle d’excellence en recherche et création numérique qui soit accessible aux artistes des arts du spectacle locaux et internationaux.

Digital

L’intérêt de la Compagnie pour les nouvelles technologies digitales s’affirme en 2016 quand celle-ci s’embarque dans la réalisation de projets chorégraphiques digitaux comme le film 3D WOMB (2016), la pièce en réalité virtuelle immersive VR_I (2017), l’installation permanente en réalité augmentée Magic Window (2019) et l’application Dance Trail (2020). En 2020, l’équipe modélise en 3D le nouveau théâtre de la Comédie de Genève, dont elle fait la démonstration pour le 77ème Festival International du Film de Venise. Enthousiasmés, les organisateurs l’invitent en compétion officielle et en deux mois est créée La Comédie Virtuelle – live show, une pièce en réalité virtuelle multiutilisateur, en temps réel et pour un public connecté ou en présence qui utilise la technologie BOOM CLOUD développée par la Cie. Avec Virtual Crossings (2020), son projet collaboratif à distance en temps réel, ou encore Cosmogony (2021), son spectacle en temps réel sous forme de projection ou mapping vidéo, la Compagnie s’impose dans le domaine du digital aussi bien en Suisse qu’à travers le monde. 

En 4 ans, la Compagnie sera sélectionnée deux fois au Festival du Film de Sundance (VR_I 2018 et Dance Trail 2020) et deux fois au Festival du Film de Venise (VR_I 2018 et La Comédie Virtuelle – live show 2020) avec 3 projets différents. Cette diffusion est inédite pour une compagnie de danse dont le corps de travail digital est aujourd’hui partagé collectivement et localement pour de multiples usages créatifs. Cette « intuition digitale » permet à la Compagnie Gilles Jobin de continuer à diffuser son travail malgré la crise sanitaire. Ces projets participent ainsi à l’émergence d’un écosystème créatif pour les arts vivants du 21ème siècle. 

Studios 44/MocapLab

Dans ses Studios 44/MocapLab à Genève, l’équipe s’engage dans un processus de partage des connaissances et de mise à disposition de son pipeline de production digitale pour faire de son studio de la Coulouvrenière un lieu open source innovant et inédit dans le monde : un laboratoire de recherche et production en capture de mouvement du point de vue des arts du spectacle, dirigé par des professionnels du mouvement. La Cie Gilles Jobin accueillera ses premières résidences de création à partir de novembre 2021 (Isis Fahmy et Benoit Renaudin / Stocos : Muriel Romero et Pablo Palacios / Agathe Djokam Tamo).